Pourquoi les graphistes m’énervent ? et pourquoi on les déteste.

Témoignage d’une cliente qui en à (avec le signe de la main) “jusque là” des graphistes. Elle en a rencontré quelques-uns et à chaque fois a fait les mêmes constats. Elle en a fait toute une liste, et laissez-moi vous dire que c’est pas joli!

Le témoignage reste anonyme malheureusement, mais Voici la liste :

  1. Ils ont la grosse tête, ils me disent toujours ce que je dois faire.
  2. Ils m’imposent leur bleu (soit disant celui de notre charte graphique) alors que ma fille préfère le rose..
  3. Ils ne mettent jamais mon logo assez gros (Make my logo bigger)
  4. Leurs tarifs sont flous, il ne savent jamais combien ça va me coûter.
  5. Ils ne livrent jamais leur fichiers sources : comment je fais si je veux le modifier par la suite, hein?
  6. Ils ont un métier cool mais se plaignent quand même : Moi aussi j’aimerai rester assis toute la journée à faire des dessins.
  7. Ils ne savent pas communiquer avec mon imprimeur et encore moins avec mon développeur.
  8. Ils utilisent des fichiers tout fait : facile de taper “free download icons” dans gogole, moi aussi je peux le faire !
  9. Ils ne connaissent que “Helvetica” : j’ai beau leur dire de mettre du comic sans, ils ne m’écoutent pas!
  10. Ils se prennent pour des artistes, mais ce que je veux moi, c’est vendre mon produit!
  11. Ils ne comprennent pas mon business. A quoi ça me servirait d’avoir une image de fond pour twitter ?
  12. Ils ne savent pas faire de jolies choses et me proposent du “Flat”, c’est vraiment moche.
  13. Leurs fichiers Mac ne sont pas compatibles avec mon PC.
  14. Leurs blagues ne me font pas rire. (J’ai pas compris celle du micro-onde et de la font)
  15. Ils ne savent pas écrire français et ne se relisent jamais.
  16. Ils utilisent des mots compliqués :
    On me parle de “charte graphique” mais je veux juste un logo!. Et ils ne sont pas en retard, ils disent qu’ils sont “charette”
  17. Ils parlent d’eux même à la 3ème personne, si! je suis sur que vous avez déjà vu ça sur leur site style agence “nous vous proposons” et dans leur profil “X est designer depuis 10ans”… Alors qu’ils sont seuls, en slip devant leur ordinateur j’en suis sure!
  18. Ils sont toujours en retard … normal en se levant à midi!
  19. Il y en a trop! Rien que dans mon entourage j’en connais 5, ils ne font pas les mêmes choses, ni les memes prix d’ailleurs…
  20. Les photos prisent avec mon iPhone 5C ne leur conviennent jamais.
  21. Ils me demandent des photos “en 300 dpi”, ou “le vectoriel” de mon logo. J’y comprends rien à leur jargon!
  22. Je ne comprends pas leur metier. Certains se disent graphiste, d’autres designers graphiques… et au fait c’est quoi UX Designer?
  23. Ils critiquent tout ce qu’ils voient, les logos, les flyers, une affiche dans la rue… Non mais, vous pensez faire mieux que vos confrères ?
  24. Ils sont asociaux et restent cloitrés toute la journée devant leur ordi, et parfois même la nuit!
  25. Ah oui, en fait le graphisme ce n’est pas seulement dans les jeux vidéos, et ils ne font pas de graphiques.
  26. Ils parlent souvent latin (lorem ipsum)… je pense qu’ils doivent appartenir à une secte!
  27. ils ne comprennent pas non plus le second degré

Non franchement, un graphiste c’est chiant!

Et pour finir :

Ils partagent ce genre d’article sur facebook et twitter ou même sur Google+! à longueur de journée. Non mais vraiment dites-moi… quand est-ce qu’ils travaillent ? ;)

Vous aimez cet article ? Partagez-le sur
Twitter Facebook LinkedIn

Thomas Dufranne

Designer graphique / Web Designer Freelance. Spécialisé en WordPress

79 thoughts on “Pourquoi les graphistes m’énervent ? et pourquoi on les déteste.

  1. C est vraiment pas cool pour les graphistes!!! Personne peu nous comprendre!! C est facile de generalirer,,,c est un boullot pas facile au contraire il faut être toujours en recherché d ideas nouvelles et percutentes!,, etes Vous capable !? …. signėe une graphiste

  2. Et surtout, ils font des fautes d’orthographe … Et ça, c’est le pire ! Retournez à l’école, s’il vous plaît ( on a juste envie de vous tuer en vous lisant ! )

  3. la verité fache mais c’est valable aussi dans d’autres domaine , l’ art de prendre les gens pour des billes… enfin en theorie ya cahier des charges entre client et prestataire…si pas respecté changé de cremerie !!

  4. Cet article est d’un ridicule… Comme dans tous les domaines, il y a de tout, alors faire des généralités sur les graphistes, laissez-moi rire… Ne serait-ce que le point sur les fautes d’orthographe : la – grosse – blague ! Certains graphistes, oui, mais pas plus que les autres, vous n’avez qu’à lire vos commentaires… Et sérieusement, la grosse tête hein ? Bah justement, c’est bien là souvent du second degré. Et quand ce n’est pas le cas ? Et bien oui, quand on est content de sa production, on aime le montrer. Mais je vous signale que quand on ne l’aime pas, on le montre aussi, quite à se dévaloriser, quite à s’auto-dénigrer. Mais ça, vous n’en parlez pas ? Bizarre… Quoiqu’il en soit, vous serez gentils d’arrêter ces généralités à deux balles, sur les graphistes comme sur les autres. Et si vous n’aimez pas les graphistes, faites votre communication vous-même ! Merci.

  5. (6-Ils ont un métier cool mais se plaignent quand même : Moi aussi j’aimerai rester assis toute la journée à faire des dessins.)
    C’est là où on voit à quel point les clients ne connaissent pas ce qu’on fait. Car OUI c’est un VRAI METIER. Et si c’était aussi simple qu’ils le pensent alors ils n’ont qu’à le faire eux-mêmes leur si fantastique logo avec leur si fantastique comic sans ms sur leur si fantastique pc avec leur si fantastique paint !

  6. Article nul. À part rabaisser le métier de graphiste en le comparant à une personne faisant du coloriage, c’est un peu facile. Oui certains graphistes commencent leurs journées à 13H, mais vous oublier de cité à quel heure ceux ci terminent. Ah oui c’est vraie que je suis si fainéant qu’à 4H du matin lorsque vous dormez paisiblement je m’abîme les yeux sur votre logo pour que vous puissiez vendre votre produit.
    Vous oubliez aussi de préciser que vous payez pour réaliser quelque chose qui vous correspond, mais lorsque nous essayons de vous faire comprendre que votre demande n’est pas valorisante pour votre “enseigne”et de vous aiguillez. Vous trouvez le moyen de dire que c’est de la mauvaise foi de notre part. Alors je pense qu’il faut savoir faire la part des choses.

  7. Pour moi cet article est signé par un graphiste qui se fait passé pour une cliente xD ça m’a bien fait rire. Et si jamais ce n’est pas le cas, elle n’a pas pu écrire ça O_O : “Ils m’imposent leur bleu (soit disant celui de notre charte graphique) alors que ma fille préfère le rose…” sans se douter un minimum que ce n’est pas sa fille le produit… et surtout “Et pour finir :
    Ils partagent ce genre d’article sur facebook et twitter ou même sur Google+! à longueur de journée. Non mais vraiment dites-moi… quand est-ce qu’ils travaillent ? ;)” c’est-y pas un bel exemple d’auto-dérision ça ? hin tabernacle?

    Enfin voilà un joli second degré qui me permet de me sentir moins seule fasse au client. Toute l’éducation est à faire avec le client, ça fait malheureusement aussi partit du métier. Le film “99F” en parle très bien. Après c’est vrai qu’un client n’y comprendra pas grand chose parce qu’il n’est pas du métier et je dis Métier car ce n’est pas un “Job”. XD

  8. Témoignage d’un graphiste qui en à (avec le signe de la main) « jusque là » des clients comme elle. Il en a rencontré quelques-uns et à chaque fois a fait les mêmes constats. Il en a fait toute une liste, et laissez-moi vous dire que c’est pas joli! Allez à moi de faire une liste de préjugés.

    Le témoignage reste anonyme malheureusement, mais Voici la liste :

    1) Ils ne connaissent absolument rien au métier de graphiste. Pourquoi donc faire appel à nous?
    2) Ils détestent qu’on leur disent quoi faire, pourtant ils nous payent pour ça.
    3) Leurs demandes sont toujours flous ( “J’aimerai un flyer pour ma boutique de slip mais je sais pas trop combien j’en veux n’y quel type de papier, peu être imprimer les flys directement sur des slips? ça ferai combien? hein combien?”).
    4) Ils n’utilisent jamais leurs fichiers sources et n’ont pas les logiciels adaptés: comment je fais si je veux le modifier par la suite, hein? Ben tu appel ton graphiste comme tu appel ton plombier car oui finalement c’est un métier. Et les logiciels c’est pas gratuit si tu veux te payer Photoshop tu peux l’acheter ou même le louer!
    5) Ils pensent que le métier de graphiste consiste à faire des dessins et du coloriage. Pourquoi donc faire appel à nous?
    6) Ils ne savent pas communiquer au sein de leur entreprise ce qui retarde considérablement notre travail. “Monique tu sais où elle est la photo de moi en slip j’aimerai la donner au graphiste pour qu’il en fasse des stickers! Ha mince on la trouve pas on est un peu charrette là”?
    7) Ils pensent toujours pouvoir tout faire eux même en tapant “image boutique de slip” dans gogole. Moi aussi je peux le faire ! sauf que c’est interdit. Et oui les images c’est pas gratuit sur internet. Pourquoi donc faire appel à nous? Par ce que nous ont est abonnés.
    8) Ils préfèrent les polices Comic sans ms aux polices Helvetica car c’est la police qu’ils utilisaient sur Msn et c’est vrai qu’en rose bonbon c’est la classe. Et au fait typographe c’est aussi un métier.
    9) Ils veulent vendre leurs produits mais ne comprennent pas l’intérêt d’une charte graphique. Haaaa oui mince il faut se distinguer de la concurrence j’avais oublier.
    10) A quoi ça me servirait d’avoir une image de fond pour twitter ? A quoi ça te sert d’avoir des belles chaussures?
    11) Ils veulent vendre leurs produits mais ne veulent surtout pas utiliser les codes des tendances actuelles car c’est “vraiment moche”. Si tu veux je te fais ton logo style soviétique.
    12) “Leurs fichiers Mac ne sont pas compatibles avec mon PC”. Mince du coup tu vas pas pouvoir monter ta boutique de slip.
    13) Ils manquent cruellement d’humour. Ils ne rigolent jamais à mes blagues. “C’est un pingouin qui respire par l’anus. Il s’assoit et il meurt”. Ben oui désoler Je savais pas qu’en étant graphiste je devais aussi avoir un diplôme de clown.
    14) Ils ne savent pas écrire français et ne se relisent jamais quand ils rédigent des articles sur internette. Merde j’ai fais une faute. C’est grave?
    15) Ils veulent juste un logo mais surtout pas de charte graphique, ça sert à rien de toute façon je sais pas ce que c’est.
    16) Ils parlent d’eux même à la 3ème personne, si! je suis sur que vous avez déjà vu ça sur leur site style “ma boutique elle a pas une tête à mettre dans un slip” « nous vous proposons » et dans leur profil « X est vendeuse de slip depuis 10 ans »… Alors qu’ils sont seuls, sans slip devant leur ordinateur j’en suis sure!
    17) Ils nous reproche toujours d’être en retard. Pourtant si je me suis levé à midi c’est par ce que j’ai passé la nuit à me demander si je mettais un slip ou un string sur le logo de leurs boutique. pas sympas c’est pas facile de dessiner un string.
    18) Il y en a trop! Rien que dans mon entourage j’en connais 5, ils ne font pas les mêmes choses, ni les mêmes prix d’ailleurs… Et oui quand tu va au restaurant des fois tu as des haricot et des fois tu as une langoustines. Des fois tu payes 10 euros, des fois tu payes 100 euros. ça dépends ce que tu veux, c’est bien d’avoir le choix.
    19) Ils veulent des belles choses mais s’obstine à nous donner des photos prisent avec un iPhone 5C. Quand on agrandit pour l’imprimeur après c’est tout caca, ça va pas le faire pour une boutique de slip…
    20) Ils n’y comprennent rien à notre jargon. Laisse nous faire Monique, détends toi tu peux nous faire confiance.
    21) Je ne comprends pas leur métier. Certains se disent vendeurs de slip, d’autres slipier… et au fait c’est quoi un slipier?
    22) Ils ne critiquent jamais rien, ils n’expriment aucune opinions, c’est mieux comme ça on avance à reculons.
    23) Ils sont asociales et restent cloîtrés toute la journée dans leurs boutique, et parfois même pendant les vacances! tu te rends compte?
    24) Ils découvrent ce qu’est un graphiste après l’avoir embauché. Mince il pensait que j’allais faire des graphiques
    25) Ils ne parlent pas le latin (lorem ipsum)… je pense qu’ils doivent appartenir à une secte! Moi je pensais que tout le monde parlait latin. Flûte la prochaine fois je fais une maquette en chinois.
    26) ils ne comprennent pas non plus le second degré. Sauf quand on leur fait des blagues.

    Non franchement un client comme ça. C’est chiant.

    Et désoler pour la forme. C’est vraiment ras les pâturettes.

  9. Pitié, en tant que graphiste qui comprend le 2nd degrés, je demande humblement à tout mes homologues qui ne le comprennent pas d’arrêter de commenter. Cela me fait honte. Comme le dit très bien MrsBear cette liste à de toute évidence été dressée par un/une graphiste capable d’autodérision ce qui en fait un trait d’humour sympathique. Inutile de monter sur vos grand chevaux…

  10. 2nd degré ralala mais jai bien ris a l’histoire du slipier ;) mais bon ho 2nd degré faut etre un peu plus fin c’est genre essentiel dans notre metier..

  11. Bon article, très drôle ! On pourrait en rajouter encore …
    – Je n’arrive pas à ouvrir et à modifier leurs PDF sous Word !
    – Je leur demande un logo avec un chien, une voiture, la façade de la mairie, une rivière, un oiseau, la photo du maire, Asterix et Obelix et une carte de France et ils me disent que ce n’est pas un logo ! Franchement je suis directeur Marketing dans ma commune !
    – Je veux un site internet tout en Flash, ils ne sont pas capables de le faire fonctionner sur mon IPhone !
    – Ils me font passer 20 propositions de logo … Tous très moches ! Moi je préfère mon ClipArt que j’ai trouvé sur Word !
    – Ils critiquent tout le temps Word en me disant que ce n’est pas un logiciel de mise en page … Franchement, ils ne connaissent rien à la mise en page !!!
    – Ils me font un site internet de 1000 pixels de large ! Ils sont fous !!! J’ai des ascenseurs de partout sur mon internet explorer 3, sur mon PC avec affichage 800 x 600 px zoomé (Ils ne se rendent pas compte que certains clients ont des problèmes de vue!)
    – Ils ne sont pas content quand je leur fais passer une jolie photo en portrait faite avec mon BI-BOP à placer sur le Header de ma page web en 1000px x 100 px ! Et en plus ils veulent déformer mon image !
    – Je veux de la musique sur mon site mais ma musique s’arrête à chaque fois que je change de page ! Ils me disent alors que les iFrames ne sont plus à la mode …
    – Je leur demande un film professionnel pour mon salon, ils ont juste a prendre mon fichier Powerpoint, il est tout prêt ! Ils me disent alors qu’il va falloir tout reprendre à zéro, même les prises de vue que j’ai fait avec mon BI-BOP en mode portrait ! (Sinon, ils me disent que mon image va être déformée !!!)
    – Ils sont incapables de me faire une affiche 70 x 100 avec ma photo de 50 x 100 pixels !!! Je pensent qu’ils se moquent de moi !
    – Quand je leur parle de couleurs fluos … Ils me répondent qu’il va falloir une 5ème couleur ! Ils sont incapables de faire un vert fluo sur mon imprimé en Quadri ?

    … ;D

  12. J’avais peur en lisant cet article de trouver des commentaires assez désagréables contre l’auteur ou la soit-disante source. Que ces mots aient été pensés par un graphiste ou par un client, le but est le même : prendre du recul par rapport à notre métier et en rire. Mais je pense qu’on peut aussi s’en servir pour réfléchir si ce n’est pas nous, les graphistes, qui faisons les choses mal…

    On sait que notre métier est mal connu et reconnu du grand public et cela à cause de plusieurs facteurs : la popularisation des logiciels de photos et de graphisme, la mauvaise éducation à l’image, les méthodes et prix pratiqués soit par les freelances du dimanche, soit par les grandes enseignes de cartes à la chaine, la mauvaise éducation au numérique et aux enjeux du webmarketing…. Et je pense que nous avons notre responsabilité là-dedans.

    J’ai déjà écrit des articles sur la mauvaise appréciation de nos compétences et de notre savoir-faire, pas pour être lu par mes confrères mais pour que mes futurs client les lisent en parcourant mon site. En effet je pense que la manière dont un client comprend notre métier est en grande partie due à la manière dont je me comporte avec lui et aussi à la manière dont je lui explique mon travail, ses enjeux et pourquoi il doit faire appel à moi. Je ne le prend jamais de haut, je ne critique pas sa méconnaissance, je veux qu’on se comprenne dans un seul but : mieux travailler ensemble.

  13. Merci Thomas Dufrane pour cette auto-dérision. J’ai bien ri. C’est vrai que parmi les commentaires, il y en a vraiment qui n’ont pas d’humour, ouille ouille ouille. Je suis tout fait d’accord avec le commentaire du dessus de Thomas à propos de notre primordiale de pédagogie auprès du client.

  14. Pour avoir travailler dans une agence de communication, le métier de graphiste est un métier d’exigence. En effet, ils doivent prendre en compte tous les petits détails auxquels pensent les clients en sachant qu’eux-mêmes deviennent de plus en plus exigeant et ont des demandes de plus en plus pressantes et parfois incongrues. Donc un peu de tolérance en sachant qu’actuellement il est très difficile pour ce corps de métiers de trouver une entreprise qui puissent les embaucher. si les graphistes n’était pas là, le design des logos, des sites webs j’en passe et des meilleures ne pourrait pas se faire car il s’agit là d’une compétence propre à eux. Alors merci de ne pas passer ses nerfs sur eux mais sur d’autres personnes qui semblent inutile à la productivité française. A bon entendeur salut!! :)

  15. Cet article est évidemment du second degré…
    Inutile de monter au créneau pour rien, chers confrères graphistes… un peu d’autodérision ne fait pas de mal ;)

  16. Chers Graphistes, afin d’empêcher les Moldus de nous comprendre, je vais donc vous parler dans notre langue :

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

    :D

  17. Attention, un troisième degré se cache peut être dans ce message …
    Non mais c’est vrai quoi ! comment pouvez-vous vous moquer des Graphistes de cette façon ? Je suis graphiste depuis 50 ans, j’ai travaillé pour la SNCF, AIRBUS, CHANEL, NIKE, COCA-COLA et cela uniquement avec mon pack office et mon minitel !!!
    Ras le bol que l’on ne respecte pas mon travail ! Bin oui Quoi !
    :D

  18. Très bel article Thomas !!

    J’aurais bien fait une liste similaire pour :
    – les clients des années minitel. Qui veulent du paralaxe responsive Sur IE6,
    – les “designers”, auto-proclamés UX Experts & Pixel Perfects makers, qui se paluchent sur le design de leur icone sur Dribbble
    – le commercial qui vend ton agence mais qui n’y comprend rien au design dans un projet
    – les mecs qui défoncent les prix du marché à coups de sites low-costs pour des logos/prestas en mousse (wilogo si tu nous regardes).
    – aux clients qui ne comprennent pas la notion d’achat d’art
    – aux graphistes qui font des logos de hipsters avec des typos 50s mélangées, des croix, des flèches et qui ajoutent “since 2012” dessous :)

    Très honnêtement, il est à penser que pour éviter l’ensemble des problèmes évoqués dans la liste, il s’agit pour le designer de
    – bien cadrer le projet avant de démarrer.
    – spécifier chaque étape clairement et de manière transparente, et par écrit. (Phase 1 : Conception… Phase 2 : création… Phase 3 : Production… Phase 4 : Livraison… Phase 5 : Accompagnement…)
    – Proposer une méthodologie de travail claire au client
    – Ne pas brader ses prix
    – Savoir refuser un projet trop flou ou peu payé (meme si c chaud en ce moment et qu’il faut manger…)
    – Sur un devis, être méticuleux sur la valorisation de chaque tâche (même l’export en JPG doit être spécifié clairement)
    – Faire des compte-rendus de projet après les réunions ou les points téléphoniques importants. Puis des procès-verbaux de livraison, pour chaque élément livré. Par écrit. A faire signer si possible.
    – Spécifier clairement le nombre d’allers-retours et facturer les modifs par la suite (la presta comprend 3 A/R. Compter 150€ en sus pour toute modif supplémentaire…).
    – Indiquer clairement des dates de paiement de la presta (à 30, 60, 90 jours.)
    – Téléphoner ou envoyer des mails au client dès que ca ne va pas.
    – Travailler avec un seul interlocuteur et non la dir comm, la créa en interne & le chef de projet interne…

    Et puis le plus important :
    – Garder confiance en soi.
    – Rester patient.

    Bien à vous,

    Victor
    http://signaleticgeometric.fr

    ps : Lorem ipsum dolor sit amet !!

  19. Incroyable ceux qui n’ont même pas saisi le second degré qui est aussi ENORME qu’une mouche sur le nez.

    Je comprend mieux pourquoi l’incroyable film Starship troopers n’a pas eu de succès !

  20. C’est au client de vérifier l’épreuve avant l’impression et de vérifier qu’a la sortie, il n’y est plus d’erreur.

    Mais bon, si tu veux pas payer pour un graphiste, il se peut également que tu ne veulent pas payer pour un linguiste.

    je sais que l’article est faux mais il en demeure moins vrai pour le reste.

  21. C’est pas faux tout ça. Pas mal de graphistes sont des gros cons. Moi par exemple j’engage que des stagiaires et est zero employée. Je paie pas mes cdd et fait passer les travaux d’étudiant de 18 ans pour les miens. Et j’arnaque mes clients en vendant des choses qu’ils ont pas demandé pour 5000 euros. Comme quoi l’auteur a raison!

  22. Mince, j’avais beaucoup de respect pour les graphistes jusqu’à présent, mais on dirait que j’ai eu de la chance de bosser avec ceux d’entre eux qui avaient des neurones en état de fonctionnement, parce que vu le nombre de commentaires qui se ridiculisent tout seuls en prenant cette caricature au premier degré… C’est l’auteur qui doit l’avoir mauvaise…

  23. Oui l’auteur qui est …graphiste et …drôle, contrairement à tous les autres commentateurs. :) Il va sans dire (mais apparemment faut le dire quand même) que cette synthèse est humoristique (donc généralisée) et réalisable pour toute corporation/profession. Rigolez les graphistes pfioouu!

  24. désolé, je n’ai pas pu m’en empêcher … (il est ou le bazooka ?)

    ————–

    1. Ils ont la grosse tête, ils me disent toujours ce que je dois faire.
    – Si les clients savaient quoi faire avant d’appeler leur graphiste, avec un vrai briefing, alors peut être que cette situation n’arriverait pas.

    2. Ils m’imposent leur bleu (soit disant celui de notre charte graphique) alors que ma fille préfère le rose..
    – Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas paraît il … à moins bien sur de vouloir se retrouver avec un logo qui change de couleur chaque semaine parce que votre fille aime le rose.

    3. Ils ne mettent jamais mon logo assez gros (Make my logo bigger)
    – Chacun ses goûts, la vulgarité de mettre un logo très gros sur un petit espace nous est difficile, comprenez nous, nous cherchons à défendre votre marque de façon élégante. (mais il n’en tient qu’à vous)

    4. Leurs tarifs sont flous, il ne savent jamais combien ça va me coûter.
    – Plus vous êtes flou dans votre demande, plus les tarifs seront flous … la Palisse en aurait dit autant.

    5. Ils ne livrent jamais leur fichiers sources : comment je fais si je veux le modifier par la suite, hein?
    – ls font de très bons tutoriels chez Adobe et vous pourrez apprendre en quelques minutes, c’est tellement facile que vous devriez le faire vous-même. Allez, soyons fous, voici le lien : http://www.adobe.com/fr/
    Ainsi vous aurez tout le loisir de dire à votre graphiste : j’aimerais faire quelques retouches sur vos travaux, pourriez vous me faire parvenir les Ai ?

    6. Ils ont un métier cool mais se plaignent quand même : Moi aussi j’aimerai rester assis toute la journée à faire des dessins.
    – Tiens, c’est amusant ça … en y réfléchissant il y a pleins de métiers comme ça, architecte, styliste, et même les comptables font des petits dessins il me semble. Changez de métier et votre vie sera un vrai bonheur.

    7. Ils ne savent pas communiquer avec mon imprimeur et encore moins avec mon développeur.
    – Ha, là vous êtes tombé sur un spécimen rare, à moins que ce fameux graphiste sorte tout juste d’une école pompeuse où il se prétend graphiste.

    8. Ils utilisent des fichiers tout fait : facile de taper « free download icons » dans gogole, moi aussi je peux le faire !
    – Faites le … ou alors, développez un budget pour que votre graphiste crée de belles icones toutes roses pour votre fille.

    9. Ils ne connaissent que « Helvetica » : j’ai beau leur dire de mettre du comic sans, ils ne m’écoutent pas!
    – Oui mais là vous exagérez tout de même… comic sans !!! et pourquoi pas Myriad tant qu’on y est ?

    10. Ils se prennent pour des artistes, mais ce que je veux moi, c’est vendre mon produit!
    – Ça va être super facile de vendre votre produit avec du comic sans en rose (hahaha)

    11. Ils ne comprennent pas mon business. A quoi ça me servirait d’avoir une image de fond pour twitter ?
    – À rien d’autre qu’à communiquer … à part ça je ne vois pas.

    12. Ils ne savent pas faire de jolies choses et me proposent du « Flat », c’est vraiment moche.
    – Et si vous lui communiquiez un briefing précis ? cela semble être la source de votre conflit. À moins que vous ne sachiez pas tout à fait ce que vous voulez au risque de refuser chaque proposition que votre graphiste à mis des heures à réaliser ?

    13.Leurs fichiers Mac ne sont pas compatibles avec mon PC.
    – Téléphonez à Steve … oups, trop tard, il est mort. Ne reste plus que le 3615Microsoft alors.

    14. Leurs blagues ne me font pas rire. (J’ai pas compris celle du micro-onde et de la font)
    – Je doutes fort que votre graphiste vous raconte des blagues vu votre approche et vos relations …

    15. Ils ne savent pas écrire français et ne se relisent jamais.
    – Quelle est la différence entre un correcteur et un graphiste ? Aucune à vos yeux. D’ailleurs ils devraient s’appeler pareil. Vous ne corrigez pas vos textes avant de les voir imprimés à 20.000 ex. vous ?

    16. Ils utilisent des mots compliqués :
On me parle de « charte graphique » mais je veux juste un logo!. Et ils ne sont pas en retard, ils disent qu’ils sont « charette »…
    – De tout temps, chaque métier à toujours eu son langage, allez voir votre docteur, vous en saisirez toutes les subtilités linguistes.

    17. Ils parlent d’eux même à la 3ème personne, si! je suis sur que vous avez déjà vu ça sur leur site style agence « nous vous proposons » et dans leur profil « X est designer depuis 10ans »…
    Alors qu’ils sont seuls, en slip devant leur ordinateur j’en suis sure!
    – J’ignorais que Alain Delon était graphiste …

    18. Ils sont toujours en retard … normal en se levant à midi!
    – Ben oui, c’est la belle vie m’dame … sauf qu’entre midi et minuit, il y a 12 heures de travail. C’est ce qu’on appel le choix de ne pas vouloir être en retard à 19:00 pour regarder la tv en buvant l’apéro et en attendant la bouffe de bobonne à la maison … mais ce n’est qu’un choix.

    19. Il y en a trop! Rien que dans mon entourage j’en connais 5, ils ne font pas les mêmes choses, ni les memes prix d’ailleurs…
    – … et vous n’avez toujours pas trouvé satisfaction ??? il va falloir vous poser des questions ou acheter un miroir.

    20. Les photos prisent avec mon iPhone 5C ne leur conviennent jamais.
    – Ni avec les montres à quartz d’ailleurs, sinon il y a un truc génial qui s’appel : « appareil photo »

    21. Ils me demandent des photos « en 300 dpi », ou « le vectoriel » de mon logo. J’y comprends rien à leur jargon!
    – C’est au graphiste d’éduquer son client, après tout, c’est pour mieux le servir. Demandez lui.

    22. Je ne comprends pas leur metier. Certains se disent graphiste, d’autres designers graphiques… et au fait c’est quoi UX Designer?
    – Ça englobe à peu près chaque image que vous avez dans votre 5c … dites vous que partout où vous regardez il y a des images, derrière chaque image, il y a un graphiste (qu’importe le nom qu’ils se donnent, nous avons tous les mêmes outils)

    23. Ils critiquent tout ce qu’ils voient, les logos, les flyers, une affiche dans la rue… Non mais, vous pensez faire mieux que vos confrères ?
    – Vous êtes vraiment tombé sur un cas à part, c’est pourtant un métier qui exige une tolérance hors du commun, ne serait ce qu’avec certains clients, n’est ce pas ?

    24. Ils sont asociales et restent cloitrés toute la journée devant leur ordi, et parfois même la nuit!
    – C’est ce qu’on appel faire son travail …

    25. Ah oui, en fait le graphisme ce n’est pas seulement dans les jeux vidéos, et ils ne font pas de graphiques.
    – ??? c’est quoi votre planète ?

    26. Ils parlent souvent latin (lorem ipsum)… je pense qu’ils doivent appartenir à une secte!
    – À première vue, vous n’avez pas dû corriger vos textes avant de lui envoyer.

    27. ils ne comprennent pas non plus le second degré
    – tout dépend de la chaleur, le degré reste un élément sensible et capricieux.

    28. Non franchement, un graphiste c’est chiant!
    – Je suis d’accord avec vous, j’en suis un.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *