Travailler avec le client 3/4 : Montrer les bénéfices

Votre graphisme va-t’il servir les objectifs de votre client ?

C’est ici un gros morceau, démontrer le bénéfice d’un graphisme avant même qu’il soit concrètement mis en place demande de pouvoir faire des tests afin de tirer des conclusions exploitables, comme des données chiffrées par exemple.

En plus de cela il faut pouvoir justifier ces données, demontrer leur efficacité.

Si votre budget le permet et que vous avez carte blanche pour produire le design le plus abouti possible, vous pouvez vous lancer dans les tests utilisateur.
Cela mériterait un article plus approfondi mais basiquement cela consiste à tester votre création auprès de cibles potentiellement interessés par ce que propose votre client.

Ces tests utilisateur peuvent se faire :

  • en reel, de façon directe :
    Vous invitez une personne à visualiser différentes versions et déclinaisons, en leur demandant d’effectuer des actions precises. Puis vous notez les réactions et les remarques.
  • En ligne, de façon anonyme :
    Vous pouvez mettre en place un système de A/B testing, concrètement vous proposez différentes présentations/agencements, puis relevez les analyses de clics sur chaque version afin de sélectionner la meilleure solution

Cette forme de tests sur les utilisateurs ou clients finaux, même si cela prend du temps, est sans conteste le meilleur moyen de prouver l’efficacité de votre travail..

Quoi qu’il en soit, vous pouvez tester assez facilement l’impact de votre création, avant qu’elle ne soit publiée : Demandez simplement l’avis de clients tests, faites un échantillon et regardez les réactions.
Si vous ne l’avez pas fait avant, faites-le après : Un design n’est jamais figé, il doit pouvoir évoluer dans le temps, selon les objectifs, la concurrence, et bien d’autres paramètres.

Méssage aux clients : Les bénéfices du design se mesurent avec le temps, pensez la création graphique comme un investissement à long terme.

et vous chers collègues, comment mesurez-vous les résultats de vos créations ?


Les autres articles de la série :

1/4 : La mise en situation
2/4 : Proposer des alternatives
3/4 : Montrer les bénéfices
4/4 : Impliquer dans la création

Vous aimez cet article ? Partagez-le sur
Twitter Facebook LinkedIn

Thomas Dufranne

Directeur artistique web / Webdesigner, je travaille en tant qu'indépendant aux environs de Paris, France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *